Rechercher dans ce blog

jeudi 24 septembre 2009

Programme du 7 octobre au 3 novembre 2009

MÉDITERRANÉE



La saison culturelle du cinéma Jacques-Prévert est lancée. 
Nous avons créé une brochure qui vous aidera à garder les yeux grands ouverts pour y dénicher des nouveaux rendez-vous. Bien sûr ceux que vous connaissez déjà (En salle citoyens!, Le Coup classique, Rebelote!...) seront toujours là. Le thème de cette saison de cinéma Plusieurs voyages, plusieurs mondes est censé inviter aux dépaysements mais également aux rencontres autour de mondes bien réels, historiques, sociaux, politiques... La grande échappée de ce mois-ci c’est Le Maghreb des films. Après avoir inauguré ce festival en février dernier, nous poursuivons la collaboration avec l’association Coup de Soleil. Cette manifestation est l’occasion de débuter l’Université Ouverte et Populaire du cinéma et de retrouver une série mythique des années 70, Les Vacances de l’inspecteur Tahar lors d’un CinéFamille. En salle citoyens ! va vous permettre de voir le très beau film de Jean-Pierre Lledo Algérie, histoires à ne pas dire. Ateliers, surprises, courts métrages, scopitones font partie de l’aventure. 
Le 17 octobre, une escale aux Antilles avec un spectacle de marionnettes sera suivie le lendemain par un concert tsigane
Tous ces mondes envisagés ne cachent pas l’actualité cinématographique. Le 16 octobre, nous aurons la chance de projeter en avant-première 4,5,6... Mélie pain d’épice un programme de films d’animation qui comprend Le Printemps de Mélie de Pierre-Luc Granjon ; le réalisateur sera présent pour vous présenter son film. Et comme nous ne rechignons devant rien, nous en faisons le second CinéFamille du mois. 
Cette année certains films vont être exposés plus longtemps. C’est le cas de L’Armée du crime, film inspiré par le groupe résistant fondé par Missak Manouchian pendant l’Occupation. Deux semaines ne sont pas de trop. Ne manquez pas Le Temps qu’il reste de Elia Suleiman; ce réalisateur palestinien dont la silhouette tout à la fois mobile et réservée me fait souvent songer à Buster Keaton... Qui a dit que l’on ne choisissait pas sa famille ? 
Et puis les nostalgiques des livres d’enfance emmèneront leurs enfants voir ce qui a bercé les 10 ans de leurs parents ; Le Petit Nicolas, l’adaptation attendue de l’œuvre de Goscinny et Sempé.
Pour le reste, vous avez l’habitude, il suffit de feuilleter ce programme ou/et d’aller faire un tour sur le blog du cinéma (cineprevert.blogspot.com) pour voir les bandes-annonces et nous laisser un petit mot. À l’encre sympathique, naturellement.

Alain Keit
Union Française du Film pour l’Enfance et la Jeunesse
Directeur artistique du cinéma Jacques-Prévert

SAISON 2009-2010 : PLUSIEURS VOYAGES, PLUSIEURS MONDES


Portant nos valises et chaussés d’une longue vue, nous scrutons les mois qui s’annoncent en faisant le pari de semer des idées qui vont pousser, fleurir et grandir. 

Ce parcours de cinéma « Plusieurs voyages, plusieurs mondes...» est là pour vous permettre de repérer les actions que nous vivrons ensemble. Ce thème nous semble revêtir un caractère de cohérence et de promesses. 

Nous le transporterons donc dans nos valises, celles que nous remplissons de projets, d’affaires de cœur, de cartes de voyages, de plans dépliant des mondes, d’aventures fantastiques. Des voyages drôles, réactifs, dépaysants, politiques... Mondes imaginés, intérieurs, ou bien réels. Ici et ailleurs...

Cette vue d’ensemble, ces rencontres ne nous priveront jamais, bien au contraire, de répondre tout au long de l’année à l’actualité, aux surprises qui viendraient à passer tout près de chez nous ; l’imprévu ne fait que renforcer la construction d’un chemin qui s’ouvre à toutes celles et tous ceux qui voudront bien l’emprunter et y poser ça et là, s’ils le désirent, leurs petites pierres.


Alain Keit
Union Française du Film pour l’Enfance et la Jeunesse
Directeur artistique du cinéma Jacques-Prévert

PRÉPAREZ VOS VALISES : VOICI QUELQUES ESCALES...

Octobre 2009 
Voyage au Maghreb
avec le festival Maghreb des Films organisé par l’association Coup de Soleil

Novembre 2009 
Voyage en Inde
au programme : un atelier danse et cuisine, des projections
Voyage aux Antilles
rencontre avec Euzhan Palcy autour du film «Rue Cases-Nègres»

Décembre 2009 
Voyage dans le monde du cirque

Février 2010 
Voyage dans le monde de l’animation
avec le festival départemental Image par Image organisé par Ecrans VO

Avril 2010
Voyage en Afrique sub-saharienne
en partenariat avec la Direction des Actions Culturelles de Gonesse, nous voyagerons à travers des expositions, rétrospectives, hommages...

ET LES VOYAGES NE FONT QUE COMMENCER...

Un système de pictogrammes vous permettra de distinguer en un coup d'œil : 

mardi 22 septembre 2009

HOMMAGE À YASMINE BELMADI : Vendredi 25 septembre à 20h




Nous avions prévu une soirée exceptionnelle consacrée à Adieu Gary (Grand Prix de la Semaine de la critique au festival de Cannes 2009) en présence du réalisateur Nassim Amaouche et du comédien Yasmine Belmadi. À l’heure où nous bouclions la programmation, nous avons appris la brutale disparition de Yasmine.
En juillet 2008, il nous avait fait l’amitié de venir rencontrer le public de Gonesse et plus particulièrement les jeunes du Centre social Ingrid Betancourt. Cette rencontre chaleureuse nous avait permis d’organiser sa venue prochaine. 
Le cinéma français perd tragiquement un de ces jeunes espoirs. C’était devenu un ami du cinéma Jacques-Prévert, et en cela nous maintiendrons donc ce moment pour lui rendre hommage.
Nos pensées vont à sa famille et à ses proches
L’équipe du cinéma Jacques-Prévert


Le Vendredi 25 septembre à 20h, le cinéma Jacques-Prévert rendra hommage à Yasmine Belmadi, en diffusant Adieu Gary de Nassim Amaouche, en présence de Sabrina Ouazani et Mhamed Arezki, comédiens du film.
Tarif unique : 4 €


ADIEU GARY 
Un film de Nassim Amaouche
Avec Jean-Pierre Bacri, Dominique Reymond, Yasmine Belmadi
France, 2008, 1h15

Au milieu de nulle part , une cité ouvrière vidée de sa population depuis quelques années déjà. Pourtant,certains habitants ont décidé d’y rester, plus par choix que par nécessité, parce que c’est là qu’ils sont nés et qu’ils ont grandi. Parmi eux il y a Francis, l’ouvrier consciencieux qui continue d’entretenir la machine sur laquelle il a travaillé toute sa vie; Samir, son fils, qui revient dans le quartier après une longue absence; mais aussi Maria, la voisine, vivant seule avec son fils José qui veut croire que son père est Gary Cooper.
Il va donc l’attendre tous les jours dans la ruelle de ce no man's land contemporain, qui ressemble à s’y méprendre à un décor de western...