Rechercher dans ce blog

jeudi 15 avril 2010

En salle citoyens ! Vendredi 23 avril à 20h


« ORDRE/DESORDRE, JUSTICE/INJUSTICE : SORTONS DES STEREOTYPES »

Le Cinéma Jacques-Prévert de Gonesse accueille, le vendredi 23 avril à 20h, Olivier Mitterrand, cinéaste et porteur du projet initié par l’UFFEJ « Expression Citoyenne ».
 Il souhaite questionner le public sur le rapport des jeunes à l’autorité et a choisi comme point d’appui d’échanger et de débattre autour du film « Etat des Lieux », de Jean-François Richet.

Comment voyons-nous notre rapport à l’autre, à ceux qui nous dirigent, à ce qui fait loi, à ceux que nous croisons tous les jours, à ceux qui nous jugent ?
Olivier Mitterrand, cinéaste, souhaite interroger chacun de nous, autour de la thématique « Ordre/désordre, Justice/Injustice : sortons des stéréotypes ». Il a choisi le premier film de Jean-François Richet, réalisateur de « Mesrine », « Etat des lieux », comme base à cette réflexion.

"État des lieux" est une chronique sociale, parfois drôle, parfois acide ou cynique, qui conte les joies et les déboires d'un citoyen de France.
La banlieue est le poumon de Paris. Si chaque matin, des milliers de travailleurs quittent la banlieue pour aller vers la capitale, il existe une fraction de la population banlieusarde qui refuse ce schéma. Pierre Céphas est un de ceux-là. Il travaille en usine, traîne au pied de son immeuble, s'entraîne au club de boxe du quartier.
Quotidiennement, il est confronté aux zèle des forces de l'ordre, à la rudesse du monde du travail et à l'omniprésence des petits chefs. Pour oublier cet univers aussi violent que dangereux, il se ressource au sein de sa famille et au contact de quelques amis. Personnage réaliste, il est tout à fait conscient de sa condition sociale.


Cet été, Olivier Mitterrand propose un atelier de réalisation (gratuit) de court métrage sur ce même thème, destiné à des jeunes du Val d’Oise âgés de 16 à 25 ans. Ils participeront à ce projet artistique, porté par l’UFFEJ, soit en jouant un rôle dans le film, soit en réalisant une séquence et en assistant les professionnels lors du tournage.

Pour des renseignements sur l’atelier de réalisation : 06 24 20 13 02 ou contact@uffej.net




dimanche 11 avril 2010

RENDEZ-VOUS > LE COUP CLASSIQUE > Mardi 13 avril 2010


Dans le cadre de la Semaine du Développement Durable à Gonesse, le cinéma Jacques-Prévert vous convie le mardi 13 avril à partir de 20 heures pour une soirée "bio". 

Après un accueil "bio", vous vous dirigerez dans la salle pour découvrir le film Soleil Vert de Richard Fleisher (1973 • 1h40 • VO • interdit aux moins de 12 ans)



An 2022. Le monde baigne alors dans une étrange lumière jaune, qui a détruit la faune et la flore. Très peu de terres sont encore cultivables et les habitants qui n'ont pas les moyens d'acheter des aliments naturels mangent un aliment de synthèse, le « Soleil vert » (Soylent green), produit par la multinationale « Soylent ». Les émeutes sont fréquentes et sévèrement réprimées.
Après le meurtre d'un des dirigeants de la société Soylent, qui produit le Soleil vert, un policier en charge de l'affaire va découvrir une inquiétante vérité...
Réalisé dans les années 70, le fond de Soleil vert est d'actualité. Ce film engagé, au message écologiste, dénonce les conséquences de la surpopulation, de la surexploitation des ressources naturelles et la prépondérance des sciences économiques. Il fait partie des films d'anticipation les plus sombres jamais réalisés.
En plus d'être un grand classique du cinéma, Soleil vert est une prophétie qui vise à sensibiliser l'Homme pour la Terre. 

Tarif unique : 4 euros

vendredi 9 avril 2010

Programme du 17 avril au 25 mai 2010


LÀ-HAUT




Pour ce nouveau programme, le voyage que nous vous proposons sera aérien. Il vous faudra lever les yeux pour découvrir quelques sujets volants ou en apesanteur.
Tout d’abord, Rebelote nous permettra de revoir Avatar où il est beaucoup question d’envolées ; ainsi en est-il de Yona, la légende de l’oiseau sans aile, Dragons, Les Aventures extraordinaires d’Adèle Blanc-Sec... À cette promenade s’ajoute Le Bal des vampires qu’il est rare de découvrir sur un écran qui a la taille d’une centaine de téléviseurs...
Comme vous le savez, la programmation du cinéma Jacques-Prévert permet également de découvrir des films moins médiatisés, en dehors de tout marketing et qui méritent aussi d’exister. Il faut parfois se laisser surprendre, dépasser l’hésitation première pour rencontrer l’insoupçonnable. C’est, par exemple le cas de La Pivellina, l’histoire d’une enfant recueillie par une famille de cirque ; venez et vous ne le regretterez pas. Le festival de Cannes approchant, nous avons pensé vous remontrer Un prophète (qui non content d’avoir décroché un Grand Prix au Festival est reparti lors de la cérémonie des César avec une profusion de statues). Enfin, si vous avez aimé La Môme faites confiance à Olivier Dahan pour My Own Love Song ; la musique est signée Bob Dylan, ne serait-ce que pour cette raison, vous pouvez venir le voir les yeux fermés...

Alain KEIT
Union Française du Film pour l’Enfance et la Jeunesse
Directeur artistique du Cinéma Jacques-Prévert


mardi 6 avril 2010

JOURNÉE "LE CINÉMA C'EST AUSSI DU SON" > Jeudi 8 avril 2010

Le cinéma Jacques-Prévert vous propose de passer une après-midi autour du "son au cinéma", le jeudi 8 avril 2010. Un atelier doublage et une intervention d’Alain Garel, écrivain et enseignant de cinéma, auront lieu dans le cadre de l’Université Ouverte et Populaire, rendez-vous mensuel de l'UFFEJ au Cinéma Jacques-Prévert.

Dès 16 heures, un atelier amusant ouvert à tous (à partir de 7 ans) animé par Peggy Hartmann permettra de prendre conscience de l'aventure qu'est le doublage. En s’entraînant à un doublage simplifié, les participants constateront qu’il faut beaucoup d’énergie, de concentration et d’observation pour commencer à s’approcher du savoir faire des comédiens qui « prêtent » leur voix à d’autres acteurs.

A 18h30, Alain Garel, écrivain et enseignant de cinéma, proposera dans le cadre de l’Université Ouverte et Populaire des « promenades cinématographiques sonores ». Comment au cinéma, les effets sonores, les voix, les bruits... la bande-son font partie intégrante d’un récit. A l’aide d’extraits, il nous fera découvrir les différentes étapes (techniques, artistiques) historiques qui ont marqué l’histoire du son au cinéma.

Comme pour chaque rendez-vous de notre Université Ouverte et Populaire aucune connaissance particulière n’est nécessaire ; juste l’envie d’écouter et de regarder... et de participer  !

L’Université Ouverte et Populaire est un cycle de conférences, projections et ateliers (parfois délocalisés dans d’autres lieux culturels et sociaux) proposés tous les mois par l’Union Française du Film pour l’Enfance et la Jeunesse et le Cinéma Jacques-Prévert de Gonesse. Dans un esprit d’échanges avec les publics, il s’agit d’aider à la découverte et à l’acquisition de connaissances liées au monde du cinéma, de la télévision et des nouvelles technologies. 

Tarif : entrée libre
Réservations au 06 24 20 13 02 ou uffej.cineprevert@orange.fr